Prairies et jachères fleuries

En premier lieu, une prairie fleurie est l'extension d'un gazon qu'on laisse croître sur quelques années. Les prairies fleuries sont un bon moyen pour recréer une biodiversité (apparition d'abeilles) et une esthétique (volume et fleurs). La solution est bénéfique sur les plans économique et écologique.

On comprend alors qu'une prairie se constitue d’éléments végétaux "natifs et indigènes" (réf. Gilles Clément, Le Jardin en mouvement).

 Nous prenons en compte deux aspects.

Prairie fleurie naturelle

Prairie fleurie naturelle (prairie)

Créer une prairie fleurie est meilleur pour l'environnement et exige moins d'entretien qu'un gazon. Par exemple, plutôt que de recourir aux produits chimiques pour garantir un gazon "parfait", dépourvu de mousse et de plantes indésirables, on peut opter pour un sol parsemé d'herbes de hauteur variable et de fleurs sauvages. Cela ne manquera pas de charme dans des endroits du jardin qui n'ont pas une fonctionnalité particulière. La prairie fleurie est davantage adaptée pour créer des "focales décoratives" qu'on ne touche qu'avec les yeux.

Autre aspect, ces plantes vont se "naturalisées" dans le sol. C'est-à-dire que l'idée de la praire fleurie est de laisser les plantes se resemer seules en colonisant un espace qui leur est dédié. On utilise pour cela des plantes adaptées au sol et au climat de la région, en s'inspirant de celles qui poussent naturellement aux alentours du jardin. Après avoir été naturalisées, les plantes n'évolueront quasiment plus et il suffira de tondre ou de faucher l'herbe (prairies) une à deux fois par an. Toutefois, si on raisonne en laissant s'implanter des herbes sauvages, l'entretien peut s’avérer rude car cette technique vise à laisser s'exprimer la nature et entraine de la compétition entre les espèces. Ce qui se traduit par un désherbage sélectif régulier.

Prairie fleurie semée par graines

Prairie fleurie semée

Selon votre choix, nous vous conseillons de planter quelques hybrides et cultivars en nombre limité (en particulier des bulbes, des vivaces et des annuelles) et de semer un mélange de graines dites "prairies fleuries". Ce mélange de graines "tout prêt" comporte également une bonne proportion de graminées et de plantes vivaces, proposant en cela une solution séduisante et durable. Cela évite de passer par un désherbage sélectif progressif sur plusieurs années et  proteger les sols de l’érosion.

Ces proposition de prairies fleuries sont des techniques durable: du jardin aux parcelles agricoles (entre autre pour le verger avec la pollinisation).

C'est ce que propose l’entreprise Nova-flore spécialisée dans la fabrication de semences "prairies fleuries et tapis de fleurs". Par expérience, tous les semis que nous avons effectués entre mars et avril ont permis d'obtenir des floraisons à profusion, et surtout pour un prix modique. Ce qu'on a particulièrement apprécié, ce sont les nombreuses formules : hautes à basses strates herbacées (taille des pouces), la rusticité des semis à choisir selon la nature du terrain (exposition et sol) et le style et le roulement des floraisons (les harmonies désirées avec les couleurs, mêlant des fleurs qui s’épanouissent vite et des espèces plus tardives, pour un épanouissement d'environ six mois).

On peut également créer, une prairie fleurie à partir d'un gazon.

Praire fleurie naturelle

Praire fleurie naturelle (gazon)

Là où certains endroits de votre pelouse sont "pelés" ou "ravagés", on peut réfléchir à des écrins de verdure à fleurs rustiques. Refaire un gazon est une bonne option,  en laissant des fleurs durant toute la belle saison. Cela réclame peu d'entretien (mélange pour sol pauvre, pas besoin d'engrais ou de fertilisant en particulier). Bref, utiliser des fleurs champêtres est une alternative au fleurissement traditionnel dans des zones urbaines. Cela permet surtout une grande économie en entretien, en arrosage et en intrant (amendement et fertilisant).

Pour les potagers, cette technique de semis permet d'attirer les prédateurs biologiques que sont les coccinelles, papillons, abeilles, oiseaux et autres petits animaux. Ces prédateurs sont utiles aux plantes et au jardinier pour lutter contre des insectes ravageurs : pucerons et cochenilles.

Voici l'exemple d'une palette végétale pour l'aménagement de prairies fleuries donnant du volume et garantissant un effet durable. Les plantes se succéderont sans faiblir jusqu'en automne pour garder une certaine structure en hiver, on peut placer quelques graminées dans cette composition.

  • Coreopsis verticillata "Moonbeam"
  • Echinacea purpurea
  • Achillea "Terracotta"
  • Verbena bonariensis

Sources photographiques : Nova-Flore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *